Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Recherche

Contact

 

Ce blog n'est quasiment plus mis à jour mais je le laisse encore ouvert et me tiens dispo!

 

 

fleurs.png


Tu peux:


M'écrire: 

 

Me laisser un message sur mon livre d'or , Merci!



 

Il y a visiteur(s) actuellement sur ce blog.


Il y a eu   visiteurs depuis sa création en avril 2005.


BONJOUR A TOI!!






Tu es ici sur mon blog =>
"Breathe" ou "C'est l'air que je respire"
"Breathe" c'est le titre d'une chanson pop américaine,
qui a été reprise en francais sous le titre "C'est l'air que je respire".

CLIQUEZ POUR ECOUTER "BREATHE" DE M.W SMITH
 

 



Le premier besoin de l'être humain, avant même de boire et de manger, c'est de respirer.
Et outre donner de l'air à nos poumons, notre âme respire elle aussi, et elle a besoin d'oxygène!

Et sur ce blog je voudrais partager que je crois en Dieu et que c'est comme si sans lui, je manquais d'air.
Tu vas peut être te dire: "wow, encore un truc religieux" et bien stop!
Si j'ai mis ce blog dans la rubrique "Journal intime" et pas "Religion", c'est parce que ce que je vis avec Dieu,
ce n'est pas une "religion" mais c'est une relation avec mon créateur et sauveur.

Je voudrais simplement te montrer ce qu'est la foi chrétienne
 et ce que je vis avec Jésus! (sans parler de "Religion").

Tu trouveras sur ce blog quelques reflexions sur Dieu et ses "Clins Dieu", de la musique chrétienne en mp3 libres de droit, des témoignages de ce que Dieu fait, des petits films et clips sympas piochés sur le net!


Surfe + rapidement en cliquant sur les titres de catégories à gauche.
1 click = 1vote:  Merci!
28 septembre 2006 4 28 /09 /septembre /2006 17:43

Témoignage de Salvatore


Fils d’immigrés Sicilien, la spiritualité était secondaire pour ma famille. Preuve en est : nous étions lié côté paternel à la religion catholique surtout pour les sacrements du baptême, du mariage et les enterrements ; côté maternel à l’occultisme.

 

Parce que je ne faisais pas comme les autres, j’étais le renégat de la famille… On me montrait du doigt, à plus forte raison car j’influençais aussi mes enfants. Hormis leur éducation, ce n’est ni à moi ni à l’église de décider pour eux la voie à suivre.

 

Incompris, c’est sur révélation et non sur un coup de tête que je ne franchissais pas les portes d’une église, convaincu qu’elle ne faisait pas la volonté de Dieu.

 

Incompris, je l’ai été aussi de ma 1ère compagne lorsque je lui ai dit « non » aux pratiques occultes à la maison. Plus tard c’est à notre couple que j’ai été contraint de dire « non ».

 

Après la séparation de mes parents, c’est dans la rue que j’ai grandi avec le tabac et la drogue comme amis. Accro, on le devient vite : 20 à 30 joints par jour, c’était là ma consommation !

 

Edith et moi, on s’est marié en janvier 1996.  Entre époux, logiquement on se dit tout. Sciemment, je lui ai caché la vérité. Etait ce parce que drogué, je ne me reconnaissais pas comme tel ? Etait ce parce que j’avais peur de la perdre ? Oui !

 

Mais à quoi bon cacher les choses ? Un jour ou l’autre, elles finissent par vous rattraper : il n’y a rien de caché qui ne sera découvert…
En visite dans la famille à Bruxelles, voila mon cousin qui se roule naturellement un joint devant tout le monde. Si un trou de souris avait pu me contenir, je serais entré dedans. Ne se contentant pas d’assister à la scène, mon épouse lui demande « Qu’est ce que tu fais là? » Lui de répondre « Comme ton mari »…
Lorsqu’elle a appris la nouvelle, elle est tombée de haut ! On croit tout savoir de la personne que l’on aime, la personne à qui l’on fait confiance et ce n’est pas le cas. Imaginez sa souffrance!

 

Qu’allait il advenir de notre couple ?

 

Du jour au lendemain, mon comportement a changé à la maison : violence verbale, limite de la violence physique…. Espérant cette folie passagère, ma femme a pris patience 8 ans durant après quoi on s’est séparé. 1 an, c’est long… sans compter les autres problèmes qui sont venus s’ajouter! J’étais à bout, je n’en pouvais plus tellement que j’ai même tenté de mettre fin à mes jours...
Edith n’était jamais bien loin pour ramasser les morceaux!  Venue tout droit des Etats-Unis pour quelques séminaires en Belgique, nous avons rencontrés une conseillère conjugale.

 

Là où j’étais, le Seigneur est venu à ma rencontre pour me parler. Il voulait que je me ressaisisse ! Et sans trop savoir ce qui était en train de se passer, j’ai commencé par remettre de l’ordre dans ma vie. Un soir, je me suis mis à genoux, j’ai parlé à Dieu, je lui ai raconté ma vie. Dans notre jargon, c’est ce qu’on appelle vider son sac… Ensuite, je suis rentré à la maison espérant là aussi mettre de l’ordre.

 

Bien décidé de tourner la page, ce fut le grand nettoyage. Avec l’aide de mon épouse, on s’est débarrassé de tout ce qui avait un lien de près ou de loin avec le passé. Ce changement de comportement en a surpris plus d’un. Une autre folie venait de s’installer: un processus de gestation spirituel était en cours.

 

Plus tard, lors de 3 journées dites « prophétiques » au centre Apollos, Sylvie cherchant 5 volontaires dans l’assemblée a lancé un défi. Naïvement, je l’ai relevé! Quand j’ai appris qu’il était question de se mettre à l’écoute de la nature, j’ai regretté. N’ayant jamais entendu la nature parler, c’était nouveau pour moi… Je ne me sentais pas prêt pour vivre une telle expérience. N’empêche, j’ai joué le jeu jusqu’au bout !

 

De retour pour la réunion du soir,  alors qu’il dirigeait la louange, Joseph s’arrête pour raconter devant l’assemblée (+/- 100 personnes) mes 6 derniers mois. Intérieurement, j’étais troublé : cet homme ne connaissait rien de moi – ses paroles ressemblaient comme 2 gouttes d’eau à celles de la conseillère conjugale. Ensuite, la musique, les chants ont repris comme si de rien n’était jusqu’à cet appel « Le Seigneur a parlé ici ce soir à quelqu’un, qu’il s’avance maintenant ».
Sur ma chaise, j’étais comme figé  car c’était de moi dont il était question!
Physiquement, j’étais tout devant, tout au plus à 2 mètres de cet homme ! Mais intérieurement j’étais loin, si loin qu’il me semblait impossible de combler cette distance par moi-même.

 

Dieu a de l’humour : il a choisi les choses viles du monde, celles qu’on méprise pour réduire à néant celles qui sont… (1 Corinthiens 1 v.28).

 

Attirés par un tapis de couleur bleue, mes yeux ne parvenaient plus à s’en défaire. Bleu comme le ciel… J’y ai vu comme la main tendue de Dieu m’invitant à faire le pas. Sans plus guère opposer la moindre résistance, je me suis avancé.  Au milieu d’une assemblée en prière, je suis tombé à genoux sur ce tapis et j’ai fondu en larmes. Lorsque je me suis relevé, j’étais bien, aussi léger qu’une plume!
Voici d’ailleurs quelles furent mes premières impressions: le Seigneur est grand… Réconcilié avec Lui, je tenais maintenant à l’être aussi avec ma mère. On ne se parlait plus depuis 2 ans.

Tout en devenant un autre homme, je voyais aussi mon mariage, ma famille reprendre des couleurs ! Aujourd’hui, je suis un homme heureux…

 



SALVATORE – 09/2006

Partager cet article

Repost 0

commentaires

xav 15/10/2006 23:37

Bonjour,
Félicitations pour votre site qui est vraiment bien conçu! J'ai créé un annuaire de blogs et si vous souhaitez vous y inscrire voici l'adresse: http://netblog.site.cx  !
Bonne continuation

momoth 30/09/2006 09:40

Merci pour ce beau témoignage.
Bisous
 

Ruth 29/09/2006 13:56

Salut Nathie,
Merci pour ton comm sur mon blog. Le tient en tout cas est super, je suis déjà venue deçu une fois je crois , sans te laisser de commentaire donc j'en profite! Je ne pensais pas que tu étais si jeune :). Ca fait plaisir de voir que notre jeunesse cherche encore le Sauveur. Tous mes encouragements pour ton blog. On aura l'occasion de reparler ensemble!  Voila que Dieu te bénisse!