Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Recherche

Contact

 

Ce blog n'est quasiment plus mis à jour mais je le laisse encore ouvert et me tiens dispo!

 

 

fleurs.png


Tu peux:


M'écrire: 

 

Me laisser un message sur mon livre d'or , Merci!



 

Il y a visiteur(s) actuellement sur ce blog.


Il y a eu   visiteurs depuis sa création en avril 2005.


BONJOUR A TOI!!






Tu es ici sur mon blog =>
"Breathe" ou "C'est l'air que je respire"
"Breathe" c'est le titre d'une chanson pop américaine,
qui a été reprise en francais sous le titre "C'est l'air que je respire".

CLIQUEZ POUR ECOUTER "BREATHE" DE M.W SMITH
 

 



Le premier besoin de l'être humain, avant même de boire et de manger, c'est de respirer.
Et outre donner de l'air à nos poumons, notre âme respire elle aussi, et elle a besoin d'oxygène!

Et sur ce blog je voudrais partager que je crois en Dieu et que c'est comme si sans lui, je manquais d'air.
Tu vas peut être te dire: "wow, encore un truc religieux" et bien stop!
Si j'ai mis ce blog dans la rubrique "Journal intime" et pas "Religion", c'est parce que ce que je vis avec Dieu,
ce n'est pas une "religion" mais c'est une relation avec mon créateur et sauveur.

Je voudrais simplement te montrer ce qu'est la foi chrétienne
 et ce que je vis avec Jésus! (sans parler de "Religion").

Tu trouveras sur ce blog quelques reflexions sur Dieu et ses "Clins Dieu", de la musique chrétienne en mp3 libres de droit, des témoignages de ce que Dieu fait, des petits films et clips sympas piochés sur le net!


Surfe + rapidement en cliquant sur les titres de catégories à gauche.
1 click = 1vote:  Merci!
22 septembre 2005 4 22 /09 /septembre /2005 00:00
 
Mon plus lointain souvenir se situe vers l'âge de 3ans1/2 à 4ans1/2. J'habitais dans un logement avec mes parents. Mon père était alcoolique, il faisait souvent des crises de colère à la maison et me battait, nous avions une pensionnaire chez nous et elle aussi y avait le droit. Peu de temps après être partie de chez nous elle s'est suicidée.

Un jour ma mère, (j'avais 4 ans 1/2), mit au monde un petit garçon, il était si beau vu avec mes yeux d'enfant, mais je n'avais pas le droit de l'approcher, pas le droit de le toucher, il n'appartenait qu'à ma mère. Elle lui donnait tout l'amour qu'un enfant peut désirer. Je peux vous dire qu'à partir de là, je n'existais plus.

J'ai donc grandi en manquant d'amour tout au long de ma vie. J'ai toujours été mise à part. J'ai vécu une solitude et un grand vide dans mon cœur. Je peux dire que les quatre murs de ma chambre, je les connaissais par cœur car quand il y avait de la visite, mes parents m'envoyaient dans ma chambre. Après l'école c'était encore dans ma chambre. Je dois dire qu'il s'en passait des choses dans ma tête. Alors comme vous voyez je n'ai pas eu de vie sociale.Je priais le Bon Dieu de venir me chercher et combien de fois j'ai pensé au suicide. J'ai voulu essayer mais je n'avais pas le courage de me rendre jusqu'au bout. La solitude ça peut tuer à la longue.

Même avec mes amies je me sentais toujours à part. Je n'étais pas capable de m'exprimer, ni de prendre ma place. Je faisais tout pour me faire aimer pour avoir juste un petit peu d'amour, je ne demandais pas grand-chose. Personne ne me prenait dans ses bras. C'est alors que je suis partie à la recherche de l'amour. Je recherchais l'affection que je n'avais pas, j'ai connu quelques garçons qui me promettaient monts et merveilles, j'étais si naïve que je me faisais avoir à chaque fois. Je recherchais l'homme idéal ou du moins celui qui m'aimerait comme j'étais! C'est alors que mes parents m'ont mise à la porte. Un certain soir, le jour de ma fête, ma mère a fait choisir mon père: " c'est moi où c'est elle qui prend la porte!" et mon père a décidé que c'était moi. Un beau cadeau de fête, n'est ce pas?

A partir de là, je suis allée étudier à Ste-Adèle avec l'aide d'une tante et c'est là que j'ai connu mon époux. Mais je n'étais toujours pas heureuse.

Nous avons eu beaucoup de combats, Nous avons dû faire face à un verdict médical : Je ne pouvais pas avoir d'enfants ! C'est là que j'ai rencontré une amie, elle m'a dit connaître un grand médecin: Jésus-Christ! J'ai commencé à aller à l'Eglise évangélique et j'ai été touchée par l'Amour qui se dégageait des eprsonnes qui étaient là, une vraie "famille de Dieu". Alors j'ai décidé de donner ma vie au Seigneur le 26 juin 1986.

De fil en aiguille, j'ai demandé au Seigneur de me donner un enfant et le 24 octobre 86, j'apprenais que j'étais enceinte. Les médecins ont dit que c'était un miracle. Le 4 juin 87, j'ai été bénie par l'arrivée de ma petite fille. A peine deux ans après, j'ai eu un petit garçon, né le 23 avril 89. Notre bonheur allait sans cesse en grandissant. Bien loin de se douter du malheur qui frappera à notre porte, la vie se poursuit normalement. A trois mois, soit le 23 juillet 89 notre fils meurt du syndrome du berceau. Pendant quelques temps nous étions abattus par la douleur de l'épreuve. Et c'est là que je crois que nous avons laissé toute notre vie dans les mains du Seigneur. Nous voulions qu'il conduise toute chose. Même si nous le suivions depuis longtemps, nous n'avions pas encore vraiment abandonné nos vies dans les mains du Père. C'est alors que le Seigneur nous a béni encore une fois. Il nous a donné le privilège d'avoir un autre petit garçon. Nous étions comblés par le Seigneur!

Je veux remercier le Seigneur et lui dire combien je l'aime et l'adore car Il est ma vie.
 
 
Anonyme
 
 
 
 

 

 

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0

commentaires

bodina 24/07/2006 01:42

meme si ta pas eu l'amour de tes parent sache le que dieu ta toujour aimé, son amour est eternel
soit beni ma soeur

petite abeille 24/09/2005 10:06

hello toi ! Je viens de trouver ton blog. sois bénie ma soeur et je t'encourage à persévérer dans ta foi en Jésus. ;-)

pascal 22/09/2005 23:01

je trouve ce témoignage bouleversant,mais là ou la médecine s'arréte,dieu continue,rien n'est impossible à dieu.que dieu te bénisse encore anonyme.