Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Recherche

Contact

 

Ce blog n'est quasiment plus mis à jour mais je le laisse encore ouvert et me tiens dispo!

 

 

fleurs.png


Tu peux:


M'écrire: 

 

Me laisser un message sur mon livre d'or , Merci!



 

Il y a visiteur(s) actuellement sur ce blog.


Il y a eu   visiteurs depuis sa création en avril 2005.


BONJOUR A TOI!!






Tu es ici sur mon blog =>
"Breathe" ou "C'est l'air que je respire"
"Breathe" c'est le titre d'une chanson pop américaine,
qui a été reprise en francais sous le titre "C'est l'air que je respire".

CLIQUEZ POUR ECOUTER "BREATHE" DE M.W SMITH
 

 



Le premier besoin de l'être humain, avant même de boire et de manger, c'est de respirer.
Et outre donner de l'air à nos poumons, notre âme respire elle aussi, et elle a besoin d'oxygène!

Et sur ce blog je voudrais partager que je crois en Dieu et que c'est comme si sans lui, je manquais d'air.
Tu vas peut être te dire: "wow, encore un truc religieux" et bien stop!
Si j'ai mis ce blog dans la rubrique "Journal intime" et pas "Religion", c'est parce que ce que je vis avec Dieu,
ce n'est pas une "religion" mais c'est une relation avec mon créateur et sauveur.

Je voudrais simplement te montrer ce qu'est la foi chrétienne
 et ce que je vis avec Jésus! (sans parler de "Religion").

Tu trouveras sur ce blog quelques reflexions sur Dieu et ses "Clins Dieu", de la musique chrétienne en mp3 libres de droit, des témoignages de ce que Dieu fait, des petits films et clips sympas piochés sur le net!


Surfe + rapidement en cliquant sur les titres de catégories à gauche.
1 click = 1vote:  Merci!
9 juin 2010 3 09 /06 /juin /2010 19:14

 

Restons encore un peu dans cette catégorie: "Histoire d'une vie".  Je suis tellement fascinée en ce moment par la création de la vie! Etonnée par ce tissage qui se fait à l'abri de mon regard. Penser à ce qui se passe dans cet endroit douillet et calme m'apaise!

 

Extrait du livre « Secret de sage femme » de Violaine Kerbrat, 2010, où l’auteur nous parle du premier regard entre la mère et son enfant.

 

« Le plus souvent, les mères regardent leur enfant avec tendresse et avidité. Et lorsqu’elles ont la chance de prolonger ce moment, elles se perdent alors dans la contemplation. C’est un temps qui dure + ou -, un espace dense pourtant qui contient, me semble-t-il une part de recueillement. Au cœur de la découverte mutuelle de deux être nés l’un de l’autre (l’enfant sorti des entrailles de la femme et la femme née en tant que mère) surgit toujours cette question vertigineuse : « Comment ai-je pu moi, simple mortelle, mettre au monde un enfant si parfait, si fini ? »

 

 Je voudrais vous partager quelques réflexions sur Eve, la première femme de l’humanité. Celle qui a eu l’honneur de mettre au monde les premiers êtres humains.

 

Gen 4.1 : « Adam connut Eve, sa femme; elle conçut, et enfanta Caïn et elle dit: J'ai formé un homme avec l'aide de l'Eternel. »  

Quel étonnement Eve a du ressentir ! Mettre au monde un « petit d’homme », un bébé, quelle émotion… Eve a pourtant tout de suite tourné les regards vers Dieu. Qui est-elle pour avoir pu créer cet enfant… Non c’est Dieu, c’est lui qui fait des choses si parfaites !


Psaume 139,15 (version Darby)
 Mes os ne t'ont point été cachés lorsque j'ai été fait dans le secret, façonné comme une broderie dans les lieux bas de la terre.

 

Revenons au début. Elle n’avait pas vraiment eu conscience de ce qui se passait.

Tout cela se faisait un peu caché de son regard. Elle voyait bien son ventre s’arrondir, elle avait surement même été prévenue qu’un enfant était en construction en elle, mais elle ne savait pas à l’avance comment cela se passerait. Elle ne savait pas non plus à quoi ressemblait un bébé, ni comment s'en occuper, etc.


Cela devait être assez angoissant, hors de contrôle…Vous arrive t il de sentir que tout vous échappe? Sans être étranger à ce qui vous arrive, mais avec l'impression que les infos, les situations glissent sous vos doigts?


C'est ce qu'Eve a sans doute vécu à ce moment de sa vie. Mettez vous à sa place.

Elle était la première. La première à porter un enfant, à donner la vie. Elle n’avait pas des amies ou internet pour lui permettre de se renseigner sur le bon déroulement de l’affaire.Ce n’est pas elle qui faisait, mais un Savant Tisserand était à l’œuvre. Il lui fallait juste attendre, et faire confiance à Dieu.  

Car, alors même qu’elle n’était pas encore maman, le prénom Eve qui lui a été donné signifie « Vie ». C’était là sa destinée. En tout cas cela ressemblait bien à une promesse. C’est elle qui va être à l’origine des premiers hommes qui vont peupler la terre, quelle responsabilité !

Et quand bébé est arrivé, quelle joie… le premier être humain porté par une femme ! Le premier bébé sur la planète. A la vue de la seule réaction retranscrite par la bible, la phrase : « J’ai formé un homme avec l’aide de l’Eternel » je pense qu’Eve devait être très émue mais savait que tout était dans les mains de son Dieu. Elle aurait pu ne lui attribuer aucune gloire, mais elle avait bien compris qu’une chose aussi belle ne pouvait pas être le fruit du hasard ! Ni même de ses capacités puisqu’elle ne contrôlait rien depuis le début !

 

Apprenons à tout laisser dans les mains de Dieu, car ce que Dieu fait est parfait. Et de ces situations qui nous angoisse car échappent à notre contrôle, il nous apprend beaucoup... Comme Eve qui elle aussi est "née en tant que mère".

 

QDVB

 

Repost 0
1 juin 2010 2 01 /06 /juin /2010 10:39

     Depuis quelques décennies, beaucoup d’études ont été réalisés pour connaître le développement du fœtus : on en sait beaucoup maintenant. Ce petit bout qui, il y a 50 ans était assez mystérieux, inconnu du grand public, révèle maintenant tous ses secrets.

 

foetus-copie-1.jpg



Petit panel des acquisitions du fœtus mois après mois :

1e mois : certains organes commencent à se mettre en place. C'est la phase de l'organogénèse. Des ébauches de l'estomac, et du cœur apparaissent. On peut même percevoir les premiers battements cardiaques. Cependant, les membres ne se distinguent pas vraiment. Le système nerveux s’élabore. L’embryon flotte dans la cavité amniotique reliée à l’embryon par le cordon ombilical, alors en formation. A la fin du 1er mois, l’embryon mesure de 2 à 5 mm.

2e mois : Le cerveau se développe, tout comme le foie, l'estomac et le pancréas. L'ébauche de la colonne vertébrale commence à s'individualiser, les bras et les jambes s'allongent, les premières fibres musculaires se mettent en place. Côté sens, les oreilles et le bout du nez se dessinent, mais l'embryon n'entend pas, et ne voit pas encore. L’embryon baigne dans un univers aqueux, dans le liquide amniotique. Il est ainsi protégé contre d’éventuels chocs. A la fin du 2ème mois, l'embryon mesure environ 3 cm, et pèse 10 grammes.

3e mois : l’embryon va tripler de volume. Les cellules nerveuses se multiplient considérablement, le squelette continue à se former. D’embryon, on passe au stade de fœtus. Il commence même à bouger, très légèrement et de manière réflexe, sans que la femme ne puisse rien ressentir. Elle percevra les premiers mouvements du foetus vers 4-5 mois. Le visage prend forme ; la bouche s'ouvre, les yeux prennent leur place définitive, recouverts par les paupières. A la fin du mois, le fœtus mesure environ 10 cm.

4e mois : Le corps du fœtus se couvre d'un fin duvet, le lanugo. Ce dernier disparaîtra à la fin de la grossesse, ou parfois même quelques jours après l'accouchement. Le développement des sens se poursuit, le circuit auditif est pratiquement en place, les nombreuses cellules de la rétine s'agencent progressivement, mais le fœtus ne voit pas encore. Les doigts et les orteils sont bien individualisés. A la fin du 4ème mois, le fœtus mesure environ 20 cm.

5e mois
: La multiplication des cellules nerveuses, la connexion entre les neurones, et les muscles se renforçant, permettent au fœtus de bien bouger. La future maman peut d'ailleurs sentir ses mouvements, même si le fœtus dort beaucoup (16 à 20 heures, par jour). Le sexe peut être désormais visible à l'échographie. Des petits cheveux peuvent commencer à pousser. Des glandes sébacées sécrètent le vernix qui protège sa fine peau. Le fœtus peut attraper son pouce avec la bouche. A la fin du 5ème mois, il pèse environ 500 grammes

6e mois : Les bourgeons dentaires sont en formation, les ongles apparaissent, les nerfs se développent. Les sens s’affinent, le bébé entend, réagit aux sons, et au toucher. Les différentes parties de l'oreille qui sont d'une anatomie très complexe, se sont déjà bien formées. Le cervelet, un organe essentiel à l'équilibre, grossit, en arrière de l'encéphale. Le fœtus bouge de plus en plus. Il mesure 33 cm environ, et pèse 900 grammes.

7e mois : Les paupières sont sur le point de s'ouvrir, la rétine est de mieux en mieux individualisée ; mais le fœtus ne perçoit pas grand chose dans un environnement très sombre. A la naissance, le bébé n'a pas encore toutes ses capacités visuelles, celles-ci vont se développer progressivement. A la fin du 7ème mois, le fœtus mesure 37 cm et pèse 1kg500.

8e mois
: Ses ongles sont bien formés. L'écoute s'affine, et le bébé sursaute quand il entend un son trop violent. Il boit en permanence le liquide amniotique, développant ainsi sa sensibilité gustative. La mère peut ressentir fréquemment ses hoquets !  Il continue à bouger mais commence à être à l'étroit... La graisse sous-cutanée se développe de plus en plus. Le fœtus mesure alors 43 cm environ, et pèse 2kg200.

9e mois : Son cerveau continue à grossir très vite, à la fin de la grossesse, il pèse environ 350 g. Mais il se développera encore et surtout après la naissance, ce qui lui permettra de faire beaucoup d'acquisitions. Tous ses sens sont actifs. La peau du bébé commence à se « défriper », et le vernix qui la recouvrait se détache. Les alvéoles pulmonaires vont se déployer dès la naissance.


Quel tableau ! Tout est fait dans l’ordre, l’un après l’autre. Savant calcul pour aboutir à un parfait résultat!

Des études ont montré que l’on peut voir aussi par son rythme cardiaque si bébé est apaisé ou inquiet. Par exemple le rythme cardiaque d’un fœtus serait plus régulier alors que sa maman lui parle. On sait aussi qu’il ressent les changements d’humeur de sa mère par les hormones qui ne sont pas filtrées par le placenta ! Le fœtus enregistre dès le ventre maternel bcp d’informations, comme la musique préférée de ses parents.

Ainsi j’ai acheté un CD de berceuses que j’écoute tous les jours, en me disant que si vraiment bébé mémorise, celui ci devrait l'apaiser en l’entendant lorsque les pleurs seront difficiles à calmer! (ça serait top...! ;))


anne.geddes.jpg
Bref tout ceci me fait réfléchir par rapport à la foi!

Un fœtus est tellement attaché à sa mère, complètement dépendant d’elle ! Les échanges (émotionnels, mais aussi sanguins avec tous les nutriments nécessaires à la vie) se font par le placenta, comme une branche rattachée au tronc. Ouais c'est finalement un peu le même principe.

Tiens cela me fait penser à un passage :

Jean 15.4-7 « Demeurez en moi, et je demeurerai en vous. Comme le sarment ne peut de lui-même porter du fruit, s'il ne demeure attaché au cep, ainsi vous ne le pouvez non plus, si vous ne demeurez en moi. Je suis le cep, vous êtes les sarments. Celui qui demeure en moi et en qui je demeure porte beaucoup de fruit, car sans moi vous ne pouvez rien faire. »

Donc si on reste sur la comparaison du bébé en gestation et de sa mère ou de la branche et du tronc, je me rends compte de cette dépendance à Dieu qui doit être mienne, c’est cela que Dieu m’apprend depuis qqs temps.

Depuis le 5e mois de ma grossesse on s’est rendu compte que j’avais déjà le col ouvert et des contractions, donc arrêt total, et conseil de ne pas trop bouger ! Cela fait donc 3 mois que je ne sors plus ou quasiment.

Lorsque Dieu a à nous dire quelque chose, nous ramener sur la bonne voie, ou nous préparer à quelque chose: il nous arrête ! Au tout début de cet arrêt c’est clairement ce qu’il m’a dit !

Bon après, les murmures et les râlages ont repris : je veux sortiiir ! Mais Dieu est très patient !! Et lorsqu’on  ne l’entend plus, il se sert de quelqu’un pour nous parler (merci Pasteur ;))

Bref, en vrac voici ce que j’apprends de cette vie qui grandit en moi :

Nous devons et c'est vital pour notre vie spirituelle, nous nourrir de Dieu, de sa Parole, de notre relation à Lui. Il a tant à nous donner, on ne peut pas choisir de prendre un peu et pas tout. Après tout le foetus ne peut pas choisir de ne prendre que quelques nutriments de sa mère, il s'en suivrait des dégats dans sa petite vie.

Ainsi, notre vie spirituelle doit être en perpétuel mouvement. Il est inquiétant si la croissance ralentit, dans ce cas il faut faire des examens poussés : est ce dû à un problème au niveau de notre relation à Dieu (comme le cordon et le placenta qui relie le foetus à sa mère), ou un problème au niveau de nous même : une malformation, comme un péché qui entraverait tout?

Avant que bébé naisse, il faut beaucoup de patience ! 9 mois c long ! On aimerait parfois déjà l'avoir. Mais on sait qu’il faudra attendre la totalité ou quasi pour la tenir dans nos bras ! Lorsque Dieu a préparé un projet devant nous, il peut se passer du temps avant qu’il naisse pour de bon. Entre l’appel, la mise en route et les fruits il peut y avoir des mois, ou des années !

Je l’aime tant déjà ! Alors qu’elle n’est pas encore là ! Je sais que Dieu qui a crée ce lien Mère-enfant nous aime d’un tel amour, même plus grand encore.

En effet:

"Je serai pour vous un père, Et vous serez pour moi des fils et des filles." 2 Corinthiens 6:18.

"Comme un père a compassion de ses enfants, L’Éternel a compassion de ceux qui le craignent." Psaumes 103:13.  

"Dieu nous a prédestinés dans son amour à être ses enfants d’adoption par Jésus-Christ, selon le bon plaisir de sa volonté." Ephésiens 1:5.


Seigneur, aide nous à être comme un bébé attaché à sa mère, qui ne peut et ne doit dépendre que d'elle pour continuer à vivre et à grandir pleinement!


Il y a beaucoup à apprendre de ce miracle de la vie. Je mettrais sans doute à jour cet article alors que je recevrais pour ma vie des nouveaux 'nutriments', que je voudrais vous partager.

Que Dieu vous bénisse!


Nathie

Repost 0
25 mai 2010 2 25 /05 /mai /2010 15:40

Je réfléchissais à l’attente car elle est ma copine depuis quelques temps, son acolyte est la patience, il vaut mieux qu’elles aillent de paire d’ailleurs !

L’attente amène à se préparer en vue de l’objet attendu !

Tout est prêt pour notre bébé ! A 1 mois et quelques du terme: la chambre est finie, les meubles sont montés et l’armoire est déjà pleine à craquer de vêtements de toutes saisons et de tout âge.... Même la valise pour la maternité est bouclée ! En attente de son arrivée, les suivis de grossesse ont été nombreux, les cours de préparation au jour J ont commencés. Noyés par les multiples informations de toutes sortes venant d’internet, des gynécos, des sages femmes. Bref tout est fait pour que l’attente se déroule dans les meilleures conditions ! L’attente est encadrée de telle manière qu’aucune place, et tant mieux, est laissée à  « l’inattendu ».

Une telle préparation dans nos cœurs est indispensable en l’attente de l’accomplissement des promesses du Seigneur ! Lorsque Dieu nous fait une promesse vous savez que ça peut prendre du temps avant de s'accomplir ! C’est un temps permis par le Seigneur pour préparer l’arrivée de la promesse. De plusieurs manières et les exemples appartiennent à chacun !

Mais parfois l’attente est mal positionnée : on est souvent dans une attitude d’attente de quelque chose que l’on a pas !  En étant insatisfait de ce qu’on a, et en attente d’une nouvelle chose qui n’arrive jamais assez vite. Attente et frustration !

L’apôtre Paul disait qu’il avait appris à se contenter de l’état dans lequel il se trouvait (phil 4.11)

Pourquoi attendre impatiemment le soleil ininterrompu alors qu’il faut aussi de la pluie pour abreuver le sol ? Ou pourquoi attendre impatiemment le moment où je pourrai rebouger alors qu’il y a un profit à tirer dans ce temps de solitude : le repos physique, mais aussi une introspection qui amène à des changements. Lorsqu’on est seul c’est parfois le meilleur moment pour vider son sac sur la table et voir un peu qu’est ce qui ne sert à rien dedans ! Beaucoup de choses s’accumulent lorsqu’on n’y fait pas attention. Un ménage de printemps s’impose !

L’attente est voulue par Dieu et ne doit pas nous conduire à de mauvais sentiments : solitude amère, sentiments d’abandon, frustrations de toutes sortes.

Sinon tout ce temps qui aurait pu être un gain serait perdu !

Êtes-vous en attente ? Avez-vous le sentiment d’être abandonné, même par Dieu lui même ? C’est peut être un temps qu’Il a prévu, comme un cadeau pour vous ! Pour recharger vos batteries, repartir sur de meilleures bases, avec Lui, avec les autres, mais aussi avec vous même !

 

Repost 0
23 mai 2010 7 23 /05 /mai /2010 16:52

Comme vous le savez j’attends un bébé !

Cette expression avec « attendre » est assez appropriée !

Lorsqu’on a apprit ma grossesse, le gynéco, quand il m’a vu moi et mon impatience fébrile m’a dit "Ouh la la ça va vous faire long à vous!" hihi, il ne croyait pas si bien dire ! Trois mois plus tard j’apprenais que j’avais des petits soucis qui m’ont obligé à ralentir mon train de vie, donc arrêter le boulot, et pire que ca, interdiction de prendre la voiture, et canapé conseillé une grosse partie de la journée !

Au moment où j’écris cet article, je viens de passer la dernière échographie sur laquelle je portais beaucoup d’espoir pour me donner les clés de sortie de mon appart' ! Mais non, le soignant est catégorique : retour à la case canap’… (que je n’ai jamais vraiment trop quitté mais un peu quand même ces derniers jours j’avoue), mais bébé va bien c’est le principal (je rajoute toujours cette phrase qui me rassure et m’encourage à continuer, pour elle !)

Interrogations... Il y a 3 mois la nouvelle de « l’alitement » m’a submergé ! J’ai horreur de rester enfermée, je ne suis pas du tout claustro mais l’idée de pouvoir pas faire grand-chose, attendre que mon mari rentre du boulot, attendre la visite des gens au lieu d’aller les voir, être ainsi desociabilisée m’a fait peur ! Je suis assez timide, et j’ai besoin de ce contact quotidien pour ne pas être submergée! Bref l’idée de rester ici à toujours attendre les autres au lieu de les devancer c’est assez… déroutant, déstabilisant.

La question se pose : « Pourquoi ? »

Le Seigneur a rassuré mon cœur, il m’a dit que c’était là qu’il me voulait, pour l’instant bien sur, un instant de ma vie comme entre parenthèse où je n’aurais qu’à attendre : attendre et écouter. Attendre sa réponse à ma question : "Que veux tu de moi ? Qu’est ce qui m‘attends ?" Une discussion récente avec mon pasteur (qui m’a motivé à reprendre le blog) a mis en lumière cette attente actuelle en parralèle de l’attente de mon bébé. Comme 2 gestations en cours. Deux accouchements arrivent : celui de mon bébé, et celui de ma relation à Dieu qui sera différente, sur de meilleures bases, et avec une nouvelle piste pour ma vie.

Bien souvent Dieu nous stoppe pour nous parler (voir Moïse, Paul, Jésus dans le désert)

Dieu sait que le train de la vie nous emporte un peu trop facilement. Parfois il a besoin de grèves du train pour enfin pouvoir nous parler!

Que veux tu me dire Seigneur ?

Voila 3 mois que je n’ai pas répondu à cette question, il me semble ne pas avoir la clé, je ne sais pas où je l’ai fichu. Mais je sais qu'il y a quelque chose à retirer pour moi, quelque chose de spécial.

Le voyage intérieur continue. Comme ma pépette continue de grandir gentiment et dans le secret de mon ventre, là elle est au stade où tout est quasi fini, il manque le « potelage », et moi j’en suis où dans mon âme, dans ce cheminement intérieur ? des questions ne me quittent pas depuis 2 ans… une longue gestation est en cours.

A bientot!

Repost 0
21 mai 2010 5 21 /05 /mai /2010 10:00

Je suis enceinte !


piedbb.jpg


Quel bonheur ! Un petit bout désiré, déjà aimé alors même qu’il n’était qu’une petite tâche sur l’écran de l’échographie.

Dieu avait déjà tout prévu, tout programmé dans ses gros agendas: petit-bout-de-nous-deux prévu pour la mi juillet 2010, prévu depuis toujours, alors que nous les 2 parents on ne se connaissait pas encore… C’est grand ! C’est… au dessus de nos pensées.

Le Seigneur dit « Autant les cieux sont élevés au-dessus de la terre, Autant mes voies sont élevées au-dessus de vos voies, Et mes pensées au-dessus de vos pensées. » (Esaïe 55)

Oui c’est vraiment ça !

Dès le début de cette grossesse, je me suis toujours dit que c’était quelque chose d’énorme la maternité (au sens figuré aussi…hihi) quand on y réfléchit : 2 cellules se rencontrent, puis se divisent, se divisent, se divisent… et on aboutit à un bébé!

Vous trouvez pas ça énorme vous ? C’est… un miracle ! Oui j’assume, je vois ça comme un miracle !

On s’en rend juste pas bien compte parce que depuis toujours ça marche comme ça, mais si on y réfléchit bien c’est presque farfelu !

En tout cas pour les sceptiques il y a plusieurs reportages bien réalisés où on voit la progression de l’embryon, puis fœtus, pour arriver jusqu’à la naissance. En voici un que j'ai beaucoup apprecié: cliquez (attention il dure 1h15!)


Et en + court:


 

 

 


Psaumes 139:13-18

C'est toi qui as formé mes reins, Qui m'as tissé dans le sein de ma mère.

 Je te loue de ce que je suis une créature si merveilleuse.

Tes oeuvres sont admirables, Et mon âme le reconnaît bien.

Mon corps n'était point caché devant toi, Lorsque j'ai été fait dans un lieu secret, Tissé dans les profondeurs de la terre.

 Quand je n'étais qu'une masse informe, tes yeux me voyaient ; Et sur ton livre étaient tous inscrits Les jours qui m'étaient destinés, Avant qu'aucun d'eux existât. 

  Que tes pensées, ô Dieu, me semblent impénétrables ! Que le nombre en est grand !

 

Qu’il est beau ce passage de la bible.

La phrase « Je te loue de ce que je suis une créature si merveilleuse » on la connait bien, mais j’avais oublié le contexte autour. Oui le roi David qui dit cela était peut être lui aussi en train de s’émerveiller de la conception de la vie, de sa propre conception, et s’est sans doute étonné de l’amour qu’a eu son Dieu pour le concevoir avec autant de patience et de savoir-faire !

Une autre version dit « façonné comme une broderie dans les lieux bas de la terre ». C’est beau d’imaginer Dieu prendre du temps, s’appliquer pour chacune de ses ‘broderies’. A d’autres endroits de la bible, Dieu est décrit comme un potier. Pour ces sortes d’ouvrages, l’artisan doit être extrêmement minutieux, concentré. Un œil exercé saura discerner si l’ouvrage a été réalisé à la chaîne ou à la main !

Bref ce passage me laisse rêveuse : Dieu le Tisserand, Dieu le potier ! Celui qui m’a crée moi, et qui est en train de créer notre petit bout !

 

Alors que le roi David n’existait pas vraiment encore, n’avait pas encore respiré sa première bouffée d’air frais, déjà Dieu le connaissait, et l’aimait, et plus encore il avait déjà conçu tous les jours de sa vie. Bien sûr c’est le cas pour David mais cela concerne chacun d’entre nous !

Oui on a été voulu, il n’y a pas de hasard. Un proverbe dit : ‘Le hasard est le mot derrière lequel se cache Dieu ' Même si tes parents ne t’ont pas désiré, Dieu, lui, t’a désiré, il avait les regards sur toi et t’as tissé patiemment. Et cela ne concerne pas seulement ta création (conception), et ta naissance mais aussi toute ta vie entière.

Pourquoi ? te demandes tu peut être. Parce qu’il t’aime ! Dieu a écrit une lettre spécialement pour toi, tu peux la lire ici: La lettre d'amour du Père

 8.jpg

 

Je suis dans le dernier trimestre de ma grossesse, avec cette échéance de + en + proche, autant vous dire que beaucoup de questions se posent à moi, mais le Seigneur est bienveillant, et me rassure ! Je vous dis à bientôt pour d’autres reflexions sur ce sujet...



Repost 0